← back

03 novembre 2017

Personal Room n. 2

« En organisant les rencontres de Personal Room, nous avons choisi de raconter ce qui se passe dans le monde du projet, en allant au-delà du design produit et d’intérieurs. Et nous avons pensé le faire en privilégiant une dimension très personnelle, d’où le titre. Nous savons que, dans une maison, les plus belles discussions ont lieu dans la cuisine »

 

Personal Room n° 2 – Invitée : Paula Cademartori

 

Mercredi 25 octobre 2017 à 19h30 s’est tenu, dans le Cesar Flagship Store de Milan, le second rendez-vous de Personal Room, réalisé en collaboration avec Paolo Ferrarini,
professeur d’université et correspondant italien de Cool Hunting.

Des écrivains, des auteurs, des musiciens, des designers, des architectes et des graphistes sont invités à parler de la maison de Cesar, sans nécessairement discuter d’aliments et de recettes. Leurs mots sont à même de nous faire découvrir de nouvelles choses, de nous aider à mieux comprendre le présent, de nous donner les justes recettes pour présager dans quelle direction vont le monde du projet et nous-mêmes. 

 

La protagoniste de cette seconde rencontre était Paula Cademartori, designer de sacs et de chaussures entièrement fabriqués en Italie. Fondatrice de la marque qui porte son nom – et qui fait partie, depuis 2016, du groupe OTB –, Paula a été sacrée comme l’une des stylistes les plus prometteuses de la créativité italienne grâce à sa participation au concours « Who is on next? » de Vogue Italie.

Pour Paula, le vrai luxe ce sont les détails. Le délicat équilibre entre utilité et décor de ses accessoires est symboliquement renfermé dans une boucle métallique qu’elle a personnellement créée en s’inspirant idéalement du symbole du P Grec. Cette boucle raffinée représente également sa marque de fabrique ainsi que le précieux seau distinguant chacun de ses sacs et chacune des semelles de ses chaussures sur lesquelles elle est appliquée.

 

Comme cela s’est déjà produit lors du premier rendez-vous, chaque contenu de Personal Room deviendra le chapitre d’un récit, une pensée à conserver et à rapporter chez soi.

Photo credits: Barbara Bozzi